LE SYMPOSIUM CALASANIEN DANS LA PROVINCE D'AFRIQUE CENTRALE

 
Dans le cadre des activités marquant les célébrations du 400ème anniversaire de la fondation de l'Ordre des Écoles Pies en tant que congrégation religieuse dans l'Eglise et du 250ème anniversaire de la canonisation du saint fondateur de l'Ordre précité, la province piariste d'Afrique centrale a organisé un symposium du 26 au 30 juin 2017 dans la paroisse du Baptême de Jésus et de Saint Ambroise à la Cité Verte - Yaoundé au Cameroun. Des délégations de Kinshasa, Kumbo, Bamenda, Bandjoun, Bamendjou, Bafia, Yaoundé et Gabon y ont participé. Le thème de cette rencontre était: "L'année du jubilé calasanzien: la pertinence du rêve de Calasanz en Afrique centrale". Cet événement a commencé le 26 juin avec le Conseil élargi de la province, sous la présidence du supérieur provincial, le révérend père Evaristus AKEM NDI. Ce Conseil élargi a été assisté par le supérieur provincial et ses assistants, les délégués provinciaux des différents pays et les supérieurs locaux des différentes communautés de notre province.

Le symposium proprement dit a commencé le 27 juin avec les vêpres solennelles présidées par le supérieur provincial. Le 28 juin, les conférences ont été ouvertes au nom du Père Général par RT. Père Pierre DIATTA, Sch, P., Assistant général pour l'Afrique. Les interventions de cette journée avaient comme objectif principal d'éclairer davantage la personne de notre saint fondateur Saint Joseph Calasanz. Le premier sous-thème: "Histoire: Calasanz, une figure historique" présentait Calasanz comme un homme qui vivait vraiment quelque part à une époque particulière en insistant sur les époques espagnole et romaine de sa vie. Le sous-thème: "Charisme et ministère: Calasanz, pédagogue historique" a présenté Calasanz dans la lignée des pédagogues du monde et insiste sur la raison pour laquelle il n'apparaît pas dans les livres classiques de l'histoire de la pédagogie et de l'éducation. Il a également mis en lumière sa contribution spécifique et précieuse à la pédagogie mondiale et à l'éducation. Concernant le troisième sous-thème: "Education: l'école calasanzienne, organisation interne", il s'est efforcé de présenter comment Calasanz a organisé ses écoles dans les derniers détails. Ce fut l'occasion de clarifier les innovations calasanziennes dans le domaine de l'organisation scolaire. Il a également mis en évidence les différentes personnes qui sont intervenues à l'école de Calasanzian et leurs rôles respectifs. Le dernier sous-thème de la journée: «Collaboration: le profil de l'éducateur calasanzien» insistait sur les différentes qualités que l'éducateur calasanzien avait et devrait avoir. Il a également insisté sur le fait que, la mission calasanzienne avait toujours été une mission partagée depuis les jours de la fondation de l'Ordre. Il a mentionné les noms des collaborateurs laïcs de Calasanz comme le célèbre calligraphe Ventura Sarafellini, qui enseignait à la fois les religieux et les étudiants et Galilée Galilée qui forma le religieux piariste même après avoir été assigné à résidence par l'Inquisition. Cette journée s'est terminée avec des activités sportives et une soirée culturelle avec de nombreuses présentations sur la personne de Saint Joseph Calasanz.

Le 29 juin était réservé à l'actualisation des réflexions de la veille dans notre contexte d'Afrique centrale. La journée a commencé avec une sainte messe célébrée en anglais. Après la messe et d'autres préparatifs immédiats, nous sommes passés aux conférences du jour. Ces conférences étaient basées sur quatre grands thèmes secondaires: «Contexte: le contexte socio-éducatif de l'Afrique centrale». Il a concentré son attention sur la réalité socio-éducative de l'Afrique centrale en soulignant ses forces, ses faiblesses, ses opportunités et ses défis. Le deuxième sous-thème: "Education: la pédagogie calasante - pertinence dans le contexte de l'Afrique centrale (le cas du Cameroun)" insistait sur le caractère holistique de la pédagogie calasanzienne, en prenant soin de la raison et de la foi et de l'attention préférentielle aux pauvres. Ces deux aspects ont été considérés comme des moyens par lesquels le rêve de Calasanz pourrait devenir pertinent en Afrique centrale en général et au Cameroun en particulier. Le troisième sous-thème: «La spiritualité des Écoles Pies: personnes et œuvres» présente les principaux aspects de la spiritualité calasante et comment elle influence et doit encore influencer l'exercice de la mission piariste d'évangélisation par l'éducation. Le dernier sous-thème du jour: "Mission: la pertinence de la Mission Piariste aujourd'hui et les modes de participation" a insisté sur le caractère indispensable de la mission piariste dans le monde et sur les différents modes de participation des fidèles laïcs considérant le fait que le charisme piariste soit la propriété de toute l'Église reçue par la réponse généreuse de saint Joseph Calasanz. Le soir de cette journée a été ponctué par une soirée culturelle, partagée par des laïcs piaristes, des volontaires piaristes des différentes délégations et des sœurs Calasanzian. Les sœurs Calasanzian ont insisté sur la personne de leur saint fondateur, Bl. Faustino Miguez, Sch, P. qui sera canonisé le 15 octobre 2017 à Rome
.

Le 30 juin était le dernier jour du Symposium et était réservé pour les cérémonies de clôture qui avaient comme événements majeurs la grande messe de clôture présidée par l'Assistant du Père Général pour l'Afrique, Rt. Révérend Père Pierre DIATTA Sch, P. de nationalité sénégalaise. Il a présidé cette messe au nom du Père Général, Rt. Rev. Pedro AGUADO Sch, P. qui ne pouvait pas être là et en son nom personnel. Cet événement majeur, le premier du genre dans notre province, a pris fin avec le discours de clôture du Supérieur provincial, dans lequel il a remercié tous les participants et a exhorté tous les ambassadeurs du Christ à suivre l'exemple de Saint Joseph Calasanz. Il a également officiellement chargé la communauté de Futru et les Soeurs de Calasanzian de Futru d'organiser le Synode de la Jeunesse l'année prochaine pour toute la province.

 

 Fr. Louis NJODZELA, Sch. P.