L’année 2017/2018 est une année avec une différence de Saint Joseph Calasanz bilingue école d’Yaoundé. Il est à noter que l’école primaire ne pénètre juste dans sa deuxième année d’existence après son officielle lancement l’an dernier. 5 septembre 2016, parents, élèves et autres amis curieux de bonne volonté ont pris d’assaut les locaux de l’école dans l’espoir d’avoir un avant-goût de ce nouveau-né appelé Saint Joseph Calasanz bilingue école ABOBO – Yaoundé. Grâce à des Pères Piaristes qui fait une sélection sérieuse d’un enseignant qualifié et expérimenté sans aucune publicité exhaustive de l’école, nous avons pu avoir pour commencer plus d’un cent et vingt élèves allant des classes 1 à 4 et de SIL au CE2. Tout au long de l’année, les parents étaient très collaboratives et avec l’aide de certains de leurs remarques, des critiques et des recommandations, l’école a été porté à se rendre compte que sa raison d'être était une nécessité. Juste en passant, c’était tout à fait remarquable que les contributions des Piaristes séminaires pédagogiques pour enseignants et continuelle de la visite des inspecteurs du Yaoundé VII, mais aussi les autres plus élevé niveau éducatif bâtisseurs, fait les enseignants engagés pour former le enfants intellectuellement, émotionnellement, psychologiquement, relationnel, physiquement, humainement et surtout spirituellement équilibré. Mais alors, peut on tout simplement dire que l’année a eu un succès de 100 % dans toutes les dimensions ? Certainement pas si les objectifs généraux de l’école ont été atteints. Ce nonobstant, quelle est la situation de l’école maintenant trois semaines dans son deuxième reprise année ? Comment la première année a influencé cette nouvelle année ? Quelle est la marche à suivre ? Est il possible de Poussée que cette année enregistre une autre réussite de 100 % ? Ce que garantit cette conviction intime, compte tenue du fait qu’il y a tellement de nouveaux élèves venant de différentes institutions avec des idéologies différentes et diverses orientations socio-politiques ? Voici quelques-unes des questions qui nous aideront à être en mesure de venir avec nouvelles méthodes d’approche et dans le même temps, faire bon usage des matériaux didactiques et infrastructures disponibles à notre disposition.

 

En un mot, nous convenons tous quand il s’agit de l’éducation, que l’apprentissage est un aspect important dans la vie quotidienne d’un individu. Bien qu’il se produit de différentes manières, apprentissage des jeunes enfants est différente de la formation des adultes. Mais tout de même, l’apprentissage est un changement relativement permanent de comportement dus à l’expérience. Il peut aussi être décrit comme tout changement de comportement qui est le résultat de l’expérience et qui provoque des individus face aux situations plus tard dans la vie. La preuve que l’apprentissage a eu lieu peut être déduite d’un changement de rendement ou le comportement de l’apprenant. Si nous considérons tous comme nous-mêmes en tant qu’apprenants perpétuelles, puis il devient impératif pour les facilitateurs du processus d’apprentissage d’avoir continue et le recyclage continu de leurs compétences dynamiques dans le processus enseignement-apprentissage. À cet effet, nous les enseignants de Saint Joseph Calasanz ABOBO d’école bilingue – Yaoundé sous la direction de notre directrice révérend père divin Banboye WIRTUM Sch.p avait un séminaire pédagogique très riche et constructif avec les deux inspecteurs Mme ZE et Mme TUKU et le Piariste équipe pédagogique dirigée par le révérend père Moses NKONGME. C’était déjà la première phase de nos préparatifs pour entrer dans la nouvelle année scolaire. Ce séminaire a été fondé sur l’importance des Documents administratifs ainsi que les documents obligatoires que chaque enseignant doit avoir dans sa classe et deuxièmement sur la méthodologie d’enseignement approuvés à l’aide d’une personne et le général harmonisé plan de leçon les écoles de piaristes dans les Piaristes Province d’Afrique centrale dont le supérieur majeur est abbé Evaristus AKEM. Nous n’encensons pas cette équipe pour l’excellent travail effectué car nous sommes déjà mis en pratique de tous que nous avons acquis au cours de ce séminaire. Encore une fois, nous ne voulons que des possibilités semblables octroyée aux enseignants pour les aider à pratiquer leur profession d’enseignante en toute confiance.

La rentrée 2017/2018 a commencé officiellement le lundi 4 septembre 2017 et dans les locaux de l’école, on pourrait voir une certaine euphorie et excitation sur les visages des fois les parents, les enseignants, les élèves et les passants même. Droite à l’Assemblée au sol le premier jour, après l’accueil chaleureux des enseignants et l’administration, l’ambiance était celle d’une institution avec une vision objective sur le droit à une éducation de qualité. L’équipe éducative de l’école est prête à travailler en totale collaboration avec parents et amis et tout aussi enrichir sa méthodologie d’approche via la participation à la pédagogie et animation séminaires organisés en interne ou au niveau de l’inspection. C’est donc notre désir ardent que cette nouvelle année scolaire devrait avoir beaucoup de succès dans toutes les dimensions.

 

Comme pour le programme hebdomadaire à Yaoundé d’école bilingue Saint-Joseph, il est à noter que tous les lundis et vendredis nous avons l’Assemblée générale animée au sérieux par les élèves et les enseignants et par conséquent, les enseignants et l’administration profitent aux conseils, guider, direct et corriger les élèves. La seconde articulation est celui du chant de l’hymne National en Français le lundi et en anglais le vendredi. Il est directement suivi par la présentation de la 07:30 nouvelles Cast par club de journalisme de l’élève parmi les autres clubs. Le club de journalisme est l’un des clubs plus actifs étant donné que les journalistes de l’élève pendant les intervalles se mettent à jour tout en collectant des informations depuis les événements du monde entier : de l’école, le Cameroun, l’Afrique et les autres continents. Mercredi, les élèves sont ensuite regroupées selon leurs divers clubs tels que le club de santé et d’environnement, club de journalisme, club de musique, Arts club, club de danse, sport et karacté club etc..

 

De même, les élèves ont leur gouvernement composé d’un premier ministre, un vice-premier ministre et 12 autres ministères pour coordonner les activités de l’école avec l’aide d’au moins 2 professeurs. Chaque mois est organisé une messe à l’école pour l’entretien spirituel des enfants confiés à nos soins. Dans le même temps, nous encourageons nos élèves à s’habituer à manuel fonctionne par le biais d’arts et artisanat et économie domestique. Saint Joseph bilingue école d’Yaoundé, est un lieu d’être. Notre école est ouverte au monde et cela justifie le fait que nous, élèves non seulement de différentes régions au Cameroun mais tous les élèves du Nigéria et de la France. Nous tenons vraiment à remercier une fois de plus les parents pour la confiance emprunté pour nous cette deuxième année d’existence et avec l’aide des nombreux matériaux didactiques à notre disposition comme les micro projecteurs vidéo dans chaque classe, nous sommes convaincus que le succès sera notre mot d’ordre. Dieu vous bénisse tous et bénisse Yaoundé école bilingue de Saint Joseph.

 

 

                                                                                                          Père. BANDIN JUSTIN FANFON